Arrêt sur image

L’architecture, le plus incompris et le plus oublié des arts d’aujourd’hui, en est peut-être aussi le plus mystérieux et le plus nourri d’idées. Guy de Maupassant

 

J’en sortirai blanchi… 22 septembre, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 18:20

n66226907169175178281.jpg 

 

«Je suis ici par la volonté d’un homme, je suis ici par l’acharnement d’un homme, Nicolas Sarkozy, qui est aussi président de la République française. J’en sortirai libre et blanchi au nom du peuple français», a lancé, mâchoire crispée et mains jointes Dominique de Villepin.

L’histoire est véritablement un éternel recommencement!

Jean de la Fontaine, sous un autre siècle dénonçait déjà, via ses fables et contes, la puissance du Roi, la puissance des courtisans, en donnant avec élégance et moquerie la parole au monde animalier. 

 »Selon que vous serez puissant ou misérable »’ … cette citation résume à elle seule ce que les jugements de la Cour puissent vous rendre blanc ou noir.

Je ne peux, en fidèle et reconnaissant admirateur de votre brillante plaidoierie à l’O.N.U. de février 2003, où vous dénonciez une  guerre inutile et absurde contre le peuple dIraq , ne pas être présent, en ce jour d’épreuve, bien modestement pour vous apporter mon soutien moral. 

Bonne chance Monsieur le Premier ministre

 

 

 

10 ème anniversaire de la Fête du Trône 1 août, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 9:44

photo1249036393446103cf101.jpg

google_protectAndRun(« render_ads.js::google_render_ad », google_handleError, google_render_ad);

Cher peuple,

Nous célébrons aujourd’hui le dixième anniversaire de Notre accession au Trône. C’est une occasion privilégiée qui constitue un moment fort pour faire le point objectivement sur l’état de la nation et pour esquisser les perspectives d’avenir.

Nous sommes communément convaincus que le Maroc a franchi, en matière de construction démocratique et de développement, des étapes majeures qui marquent un tournant important dans l’histoire du Royaume.

Je considère qu’il est de Ma responsabilité de te dire sans ambages qu’il est impératif d’engager des actions hardies et déterminées pour éliminer les écueils et corriger les dysfonctionnements ayant affecté ce parcours. Notre but est de parachever la construction du Maroc de l’unité, de la démocratie et du développement. Il s’agit, en effet, d’assurer la mise à niveau de notre pays et de le mettre en situation de relever les défis qui se posent dans un contexte mondial aux prises avec de multiples contraintes et de profondes mutations.

La concrétisation de ces desseins passe nécessairement par une plus grande célérité dans la réalisation des chantiers dédiés au développement. Elle induit également la nécessité de renforcer ces chantiers par de nouvelles réformes et de s’assurer de leur gestion selon les règles de bonne gouvernance.

Mais si long et ardu que puisse être le chemin à parcourir, nous n’en serons que plus déterminés à maintenir le cap et à faire avancer le pays sur la voie du progrès et de la prospérité. Notre atout majeur, pour y parvenir, réside dans des constantes nationales fondamentales que Nous ne cessons, du reste, de rénover.

Il s’agit, au premier chef, de l’unité de l’Islam sunnite malékite, dont Nous assumons, en Notre qualité d’Amir Al-Mouminine, la charge de moderniser l’édifice institutionnel et l’espace cultuel. Nous entendons, effectivement, en prémunir le caractère modéré et tolérant contre les risques d’extrémisme et d’ostracisme, tout en confortant la coexistence entre notre foi tolérante et les autres religions et cultures.

Nous tenons, avec autant de détermination, à renforcer l’identité marocaine, en veillant à la réhabilitation de ses multiples affluents, dans lesquels notre unité nationale puise sa force et sa richesse.

Par ailleurs, en proposant l’Initiative d’autonomie, avec sa profondeur démocratique et son horizon maghrébin, Nous avons raffermi davantage encore l’unanimité nationale autour de la préservation de l’intégrité territoriale de notre pays.

Dans la mesure où la Monarchie constitue la clef de voûte des constantes nationales, Nous avons veillé à l’ériger en Monarchie citoyenne, en Nous attachant à consolider l’Etat de droit et des institutions et à renforcer la démocratie participative, la bonne gouvernance et la politique de proximité. Parallèlement, Nous nous sommes employé à faire prévaloir les règles d’équité à l’égard des femmes ainsi que des couches sociales et des régions défavorisées.

Nous l’avons confortée dans son essence comme Monarchie agissant en parfaite symbiose avec toutes les composantes de la nation, transcendant les tendances politiques et catégorielles, et résolue à assumer les responsabilités de commandement et d’impulsion qui incombent au Trône, lequel est le dépositaire des causes suprêmes de la patrie et des citoyens, et le catalyseur du progrès.

Afin de donner son expression tangible à cette démarche, Nous avons Âœuvré pour que le citoyen soit, à la fois, l’acteur, le moteur et la finalité même de toutes nos initiatives et tous nos projets de réformes et de développement.

C’est dans cet esprit que Nous avons lancé l’Initiative Nationale pour le Développement Humain. D’ailleurs, Nous avons accueilli les premiers résultats enregistrés dans ce cadre avec une satisfaction qui n’a d’égale que Notre détermination à venir à bout des difficultés et des écueils qui viendraient à surgir.Aussi, avons-Nous décidé d’imprimer une nouvelle et forte impulsion à ce chantier de règne, en ayant constamment en vue :.

1- La recherche d’une plus grande efficacité et davantage de réalisations. A cet effet, Nous appelons tous les acteurs à tenir compte, lors de la préparation des projets de l’INDH, de la spécificité de ceux-ci, tout en s’assurant de leur pérennité et de leur synergie avec les différents programmes sectoriels et les plans de développement communaux ,.

2- La nécessité de soumettre lesdits projets au contrôle et à l’évaluation, et veiller à donner corps aux recommandations de l’Observatoire national de l’INDH , et

3- L’impératif de se focaliser sur les microprojets, générateurs d’emplois et de revenus stables, surtout dans le contexte économique difficile actuel.

Cher peuple,.

Le développement humain, tel que Nous l’envisageons, s’entend dans son acception intégrée, établissant une corrélation entre la hausse du taux de croissance économique et la répartition équitable des fruits de cette croissance, et faisant de la cohésion sociale l’ultime finalité du développement humain et de l’efficacité économique.

Nous nous sommes donc attaché à ce que le Maroc soit doté des équipements de base nécessaires à son développement et à sa prospérité, et à mettre en chantier de grands projets structurants. Aussi, avons-Nous veillé à l’adoption de stratégies ambitieuses par les secteurs fondamentaux les plus prometteurs de notre économie, en l’occurrence le tourisme, l’industrie, l’habitat, l’énergie et les ressources en eau, ainsi que le secteur clef de l’agriculture, où s’est amorcée la mise en œuvre du Plan Maroc Vert.

Nous tenons, de nouveau, à rendre grâce au Très-Haut pour la bonne campagne agricole dont Il nous a gratifiés, et qui a permis d’atténuer l’impact de la conjoncture économique mondiale difficile sur notre pays, surtout le milieu rural.

Grâce à la justesse de nos choix, à l’efficience de nos programmes de réformes et au raffermissement de la solidarité sociale et spatiale, notre pays a été relativement épargné par les répercussions économiques et sociales d’une crise financière mondiale aigue.

Pour autant, cela ne doit pas occulter les fragilités structurelles qu’une crise d’une telle ampleur a révélées ou, pour certaines, exacerbées.

Nous appelons donc l’ensemble des autorités et des acteurs concernés pour qu’ils s’attellent conjointement à y remédier. Ils se doivent, à cet effet, de faire preuve d’une forte détermination et d’une grande créativité qui permette de trouver des solutions courageuses, adaptées aux exigences de la conjoncture délicate qui prévaut actuellement. Il faut, à cet égard, se départir de toute forme de passivité ou d’attentisme et s’abstenir des replâtrages et autres palliatifs.

A ce propos, Nous exhortons le gouvernement à redoubler d’efforts pour mettre au point des plans pro-actifs, anticipatifs et audacieux, en vue de stimuler l’économie et d’assurer la protection sociale nécessaire.

Au même titre que la protection de nos sacralités religieuses et nationales qui est une charge dont Nous sommes le dépositaire, Nous veillons à ce que chacun s’astreigne aux constantes économiques et sociales, qui figurent au cÂœur de la bonne gouvernance en matière de développement. Ces règles s’imposent à tous et en toutes circonstances, surtout lorsqu’il s’agit de faire face à des conjonctures délicates.

Ainsi, au plan économique, il est essentiel de faire preuve d’une vigilance de tous les instants, face aux aléas économiques internationaux. La fermeté est également de mise pour préserver les équilibres fondamentaux qui sont le fruit de réformes structurelles et l’aboutissement d’un effort collectif de toutes les composantes de la nation. C’est un acquis qu’on ne saurait laisser compromettre en aucune manière, et quelles que soient les contraintes.

Il est également fondamental d’emprunter les voies les plus judicieuses pour réaliser les objectifs de développement socio-économique. Il y a lieu, à ce titre, d’assurer une coordination rigoureuse et un suivi permanent des politiques publiques, en veillant à ce que celles-ci soient en synergie réelle avec les mutations internationales, et en faisant preuve d’une ouverture positive sur la mondialisation.

Quelle qu’en soit l’ampleur, la crise ne devrait pas servir de prétexte à la frilosité et au repli. Bien au contraire, elle devrait pousser à un effort imaginatif accru, car elle est porteuse d’opportunités qu’il convient de fructifier par des initiatives économiques audacieuses, propres à renforcer le positionnement économique régional et international du Maroc.

Aussi faudrait-il œuvrer pour susciter une interaction féconde entre les différents plans, si l’on veut que le produit marocain gagne en qualité et en compétitivité, de manière à redynamiser les exportations et à préserver les équilibres financiers extérieurs. La situation exige également de fructifier, de façon optimale, les acquis que nous avons engrangés dans le domaine des échanges commerciaux.

La consolidation d’un climat économique propice à l’investissement et au développement passe par une bonne gouvernance publique, laquelle suppose un effort de moralisation et de protection des deniers publics contre toute forme de dilapidation et de gaspillage. Elle implique également le devoir de combattre toutes les pratiques inhérentes à l’économie de rente et les autres privilèges indus.

Le Maroc qui, à l’instar de tous les pays en développement, affronte des défis majeurs et pressants en matière de développement, a pleinement conscience de la nécessité de préserver l’environnement et de répondre aux impératifs écologiques. Face à ces exigences et conformément à ces engagements, Nous réaffirmons qu’il est nécessaire de poursuivre la politique de mise à niveau graduelle et globale, tant au niveau économique qu’au plan de la sensibilisation, et ce, avec le concours des partenaires régionaux et internationaux.

A ce propos, Nous appelons le gouvernement à élaborer un projet de Charte nationale globale de l’environnement, permettant la sauvegarde des espaces, des réserves et des ressources naturelles, dans le cadre du processus de développement durable.

La Charte devrait également prévoir la préservation des sites naturels, vestiges et autres monuments historiques qui font la richesse d’un environnement considéré comme un patrimoine commun de la nation, dont la protection est une responsabilité collective qui incombe aux générations présentes et à venir.

En tout état de cause, il appartient aux pouvoirs publics de prévoir le volet protection de l’environnement, dans les cahiers de charges concernant les projets de développement.

La réforme judicieuse du système d’éducation et de formation est la voie essentielle à emprunter pour relever les défis du développement, car il faut bien reconnaître qu’il ne s’agit pas d’une simple réforme sectorielle, mais d’un combat salutaire face à un défi d’une grande ampleur. Or, pour y parvenir, nous n’avons d’autre choix que de promouvoir la recherche et l’innovation, et d’assurer la mise à niveau de nos ressources humaines, qui représentent notre principal atout. Leur qualification est de nature à consolider l’égalité des chances et à permettre de construire la société et l’économie du savoir et de mettre à la disposition de nos jeunes des emplois productifs.

La sphère sociale est aussi fondamentale que le domaine économique pour les chantiers de développement que Nous conduisons et dont Nous assurons le suivi in situ, à travers le Royaume.

Dans ce cadre, Nous considérons que le renforcement de la justice sociale est un élément clef de Notre doctrine du pouvoir. Nous appelons donc le gouvernement à conforter davantage cette démarche qui est déjà nettement bien affirmée. Il lui appartient, à cet effet, d’accorder la priorité, dans les politiques sociales de l’Etat, aux catégories sociales et aux régions accusant le plus de déficit.

C’est dire qu’il est impératif de redresser les politiques suivies jusque-là et de réajuster tous leurs mécanismes et leurs champs d’intervention, sans jamais se départir des exigences d’équité, de rationalisation et d’efficacité. Il faut faire preuve d’imagination et d’ingéniosité pour mettre au point des solutions innovantes. Il faut également agir avec audace et responsabilité, sans jamais céder à des velléités politiciennes, ni aux tentations d’instrumentalisation populiste des choses.

Nous avons le souci de concrétiser, dans un climat sain et serein, les objectifs de ces politiques sociales innovantes, et appelons donc à la mise en place d’un nouveau contrat social. C’est pourquoi Nous réaffirmons la nécessité d’opérationnalisation du Conseil Economique et Social, comme cadre institutionnel de dialogue. Cette institution a vocation à être une force de proposition permettant de mettre au point et d’affiner cette Charte de façon à mieux servir les objectifs de développement de notre pays. Il faut, en effet, que le Maroc puisse poursuivre son processus de réformes, et être en mesure d’affronter les conjonctures délicates, tout en consolidant la confiance de ses partenaires et en renforçant son attractivité en termes d’investissement et de compétences.

Afin de conforter l’entraide sociale à travers une solidarité spatiale, Nous invitons le gouvernement à mettre au point une stratégie novatrice, vouée à l’amélioration des conditions de vie des populations des zones montagneuses et à la valorisation de leurs potentialités économiques, culturelles et écologiques.

Nous sommes certain que les Marocains, animés tous d’un esprit de citoyenneté engagée et d’une volonté d’agir avec assurance et résolution, ne manqueront pas d’adhérer à l’effort engagé sous Notre impulsion pour favoriser l’émergence d’un modèle sociétal solidaire et équilibré.

Nous tenons, à ce propos, à rendre hommage à nos citoyens de l’immigration, qui manifestent, à l’égard de leur mère patrie, un attachement sans faille, dans les heurs comme dans l’adversité. Car, en effet, et nonobstant les retombées de la crise économique mondiale, ils sont résolument attachés à leur terre d’origine, le Maroc, et de plus en plus nombreux à s’y rendre, heureux d’y retrouver les leurs. Nous exhortons donc le gouvernement à continuer à s’occuper de leur situation, tant au sein de la patrie qu’à l’extérieur.

Cher peuple,.

La bonne gouvernance constitue assurément la clef de voûte de l’édifice en construction, celui du développement et de la démocratie. Notre pays vient de franchir, à travers le dernier scrutin local, une nouvelle étape dans le renforcement de la normalité de la pratique démocratique, confortée elle-même par une représentativité féminine consolidée au sein des conseils communaux. Mais ce qui est encore plus important, c’est que le Maroc puisse relever, avec succès, le défi du développement local régional, lequel demeure, à l’évidence, tributaire de la disponibilité d’élites qualifiées.

Aussi appelons-Nous les élus locaux à prendre leurs responsabilités, en s’employant à répondre aux besoins quotidiens pressants des citoyens, et en mettant en Âœuvre, à cet effet, des programmes réalistes. Il leur appartient, donc, de rechercher une plus grande proximité vis-à-vis des citoyens et de veiller à une bonne gestion de leurs affaires. Ils doivent faire prévaloir l’intérêt général au-delà de toute autre considération, et Âœuvrer de concert avec les forces productives et associatives, et avec les pouvoirs publics.

A cet égard, il appartient à chacun de veiller au respect scrupuleux de la suprématie de la loi, et à faire preuve d’une fermeté constante pour dissuader ou réprimer tout manquement en la matière.

Dans Notre résolution à promouvoir la gouvernance territoriale, Nous avons décidé de lancer un chantier fondamental de réformes, en l’occurrence la mise en place d’une régionalisation avancée qui, Nous le souhaitons, marquera un saut qualitatif dans le processus de démocratie locale. A cet égard, Nous comptons procéder, sous peu, à l’installation de la commission consultative sur la régionalisation.

Nous attendons de cette commission qu’elle soumette à Notre Haute Appréciation, dans quelques mois, une conception générale de ce que pourrait être le modèle marocain d’une régionalisation avancée, assurée par des conseils démocratiques, dans le cadre d’une répartition cohérente des compétences entre le centre et les régions.

Nous l’invitons également à engager une réflexion approfondie sur les voies et moyens à mettre en Âœuvre pour faire de nos provinces du Sud un véritable modèle en matière de régionalisation avancée, de manière à consolider la gestion démocratique de leurs affaires locales et les habiliter à exercer des compétences plus larges.

Parallèlement, Nous exhortons le gouvernement à diligenter l’élaboration d’une Charte de déconcentration administrative, sans laquelle aucune régionalisation efficiente ne peut être envisagée. Aussi est-il nécessaire de transcender les mentalités centralisatrices figées.

Nous considérons, donc, que c’est à l’aune de la régionalisation avancée et de la déconcentration élargie, que l’on mesurera les progrès réalisés dans la réforme et la modernisation des structures de l’Etat.

Convaincu que Nous sommes qu’il ne saurait y avoir de bonne gouvernance sans une réforme profonde de la justice, Nous allons t’entretenir prochainement, avec l’aide de Dieu, de la mise en chantier de cette réforme, après avoir reçu les conclusions des larges consultations qui ont été engagées à ce propos.

Il ne s’agit que d’un extrait du discours de Sa Majesté Mohammed VI adressé, jeudi à TANGER, à l’occasion du 10-ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres. Durant cette décennie écoulée, Sa Majesté Mohammed VI n’a cessé avec pugnacité, de mettre en oeuvre son grand dessein pour le bien être du Royaume du Maroc et le bien être Des marocains. Mon admiration sans faille à l’égard de Sa Majesté Mohammed VI m’autorise à lui présenter tous mes voeux de bonheur, de santé et de réussite pour lui même, sa famille et l’ensemble du Royaume du Maroc.

 

 

21 juin oblige… 21 juin, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 17:12

…cette sublime chanson française dans ce duo de l’impossible.

Le talent conjugué de Piaf et Badi nous offre un Hymne à l’Amour plus frissonnant que jamais.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

La magie de FES 8 mai, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 19:28

fesnuit.jpg

 FES féérique, FES magnifique, FES énigmatique, FES magique! Cette ville d’une splendide beauté aurait inspiré Flaubert à plus d’un titre. Au fils des années, je découvre plus belle, plus majestueuse encore cette cité impériale. Les boulevards bordés de jardins merveilleux et fontaines limpides font la joie, l’émerveillement de ses habitants et de ces milliers de visiteurs.

A celà Sa Majesté Mohammed VI n’ est pas étranger! La volonté, la pugnacité et l’ambition du Roi ont, au fil des 10 années écoulées transformés le Royaume du Maroc.

J’aime cette ville, j’aime ses habitants et j’aime avec passion le Royaume du Maroc!    

 

 

 

Maurice DRUON a rejoint les étoiles… 20 avril, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 20:20

druoninline.jpg

 

 

Ancien ministre des affaires culturelles, romancier et essayiste, Maurice Druon, décédé mardi 14 avril à l’âge de 90 ans, était devenu le benjamin de l’Académie Française lors de son élection en 1966, avant d’en devenir le secrétaire perpétuel en 1985.
Les Rois maudits , oeuvre titanesque sur les derniers Capétiens a donné et donne toujours à chaque collègien, la possibilité de réaliser la symbiose entre l’histoire enseignée au Collège et la lecture agréable des ouvrages de Maurice DRUON.

Très engagé dans la défense d’une langue française « très sûre, très pure, très exacte », Maurice DRUON a séduit très vite Sa Majesté Hassan II qui lui ausi était un amoureux inconditionnel de la langue de Molière. Membre de l’Académie Royale du Maroc, Maurice DRUON en évoquant Sa Majesté Hassan II disait de lui : »Hassan II a la passion de toutes les connaissances”… Tellement vrai!

Mon admiration, mon estime pour ces 2 Grands hommes me remémore une anecdote de mai 1985, où Fabrice adolescent, invité sous la Coupole à la réception de Fernand BRAUDEL, je faisais crépiter mon appareil photos quant Maurice DRUON aux bras de Fernand BRAUDEL me dit:  » Faites jeune homme, faites! » Quelques semaines plus tard Maurice Druon me donnait par écrit l’autorisation de publier toutes les photographies que j’avais réalisées. J’étais le plus heureux des garçons!   

Mon père serait encore présent ce jour me dirait à juste titre  » Mon Fabrice n’oublie surtout pas que Maurice Druon a aussi écrit le Chant des Partisans! »…

Au revoir Monsieur le ministre, au revoir Monsieur Druon.

Maurice DRUON a rejoint les étoiles... pix_trans

 

pix_trans
 

 

Du rêve à la réalité! 16 avril, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 11:55

Des tours dansantes de Zaha Hadid aux projets architecturaux les plus pharaoniques, la réalisation de cette tour aux appartements qui pivotent à 360 dégrés, nous autorise à penser que les rêves les plus fous sont devenus réalité pour tous les architectes travaillant à Dubai!

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Avec Chimène, en dédicace à mon père 10 avril, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 12:39

chimenebadi2005120488262.jpg

Un père c’est un premier voyage
dans le noir et sans âge
qui nous lit à la mere
un père c’est un premier amour
avant de voir le jour
dans un ventre où l’on tambour
ou ses mains nous entrourent
un père c’est une frontière qui sert
un père c’est une barrière qui aide
il nous offre les premiers pas
d’une vie de combat
il nous vange chaque fois
il nous rassure tout bas

un pere c’est une premiere colere
jaloux au bout des levres
mais qui borde nos reves

un père c’est un premier bonheur
une aliance autour du coeur
qui dit oui a l’âme soeur
creusant nos jours pleure

un père c’est les heures qui esperent
un futur fait d’hier
il nous confit une vie entière
de printemps et d’hiver
d’un baiser on le rassure
un peu come une mère

un père c’est le dernier repere
dans les bras de la terre
une étoile qui eclaire nos envis

un père….

 

 

L’illusion nécessaire… 28 mars, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 16:37

grevesstrasbourgfrance11477110011289042.jpg 

 Le peuple est un troupeau égaré, bien trop émotif, incapable de s’occuper de ses propres affaires, et qui doit être encadré, contrôlé et conduit par une avant-garde, une élite de décideurs éclairés. Les gens doivent être détournés vers des buts inoffensifs. Il faut les noyer, les assommer sous une masse d’informations qui ne leur laisse pas le temps de réfléchir. Il faut les persuader qu’ils sont incapables de provoquer des changements, il faut les convaincre que la révolte entraîne toujours le pire, il faut les faire voter de temps à autre, leur donner l’illusion de décider, en résumé il s’agit de l’illusion nécessaire. 

Tous les jours ou presque, la presse nous offre sur un plateau d’argent d’autres noms de bénéficiaires de paruchutes dorés et/ou autres stocks options. L’ écoeurement est au sommum! Ce paroxysme, cette lassitude grandissent en France à un point tel que nos soixante huitards n’y retrouvent pas leurs petits:)

Jean Ferrat  d’avant garde, chantait déjà merveilleusement ’Dingue ». Ces paroles toujours d’actualité bien entendu vont de paire avec cette citation de Bataille qui colle tant à notre temps! Dans les moments de paroxysme, il faut savoir être fou délibérément pour ne pas mourir sous le choc de vie!

 

 

 

A Laury 17 mars, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 21:03

Ce petit poème de Maurice Carème que j’aime particulièrement

Il arrive que, rentrant tard par les longues routes du soir,
les chevaux tout à coup s’arrêtent, et, comme las, baissent la tête.
Dans la charette, le fermier n’esquisse pas le moindre geste pour les contraindre à se presser.
La lune, sur les blés jaunis, vient lentement de se lever, et l’on entend comme le bruit d’une eau
qui coule dans l’été.Quand les chevaux rentrent très tard, le fermier ne sait pas pourquoi,
le long des routes infinies, il les laisse avidement boire aux fontaines bleues de la nuit

 

 

De Sangatte à Welcome 9 mars, 2009

Classé dans : Non classé — saliberte @ 21:14

Image de prévisualisation YouTube

Sur un autre continent, nombre de fois ai-je entendu ce désir de fuir pour s’expatrier vers l’Europe!

Pas de quoi se nourrir, pas de travail, aucun espoir et pas d’avenir! Il est évident que tenter le tout pour le tout , au risque de perdre la vie, tous ces clandestins essaient une fois, dix fois, cent fois de gagner la terre promise!

Il serait indécent de critiquer ou condamner ces comportements! Welcome sera sans aucun doute un film à voir pour méditer un peu plus l’inégalité des êtres humains à leur naissance et celà au 21 ème siècle!

Merci  à vous Monsieur LIORET  

 

123456
 
 

robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...